espaceampouleled


L’ampoule led dimmable 


Afin d’apporter une luminosité agréable à une pièce, les lampes halogènes ou à incandescence étaient couplées avec un variateur. Actuellement, face aux enjeux écologiques, l’usage des ampoules LED est une nécessité. Toutefois, celles-ci ne sont pas toutes modulables. Un seul modèle peut être associé à un interrupteur variateur : l’ampoule LED dimmable.

Qu’est-ce qu’une ampoule LED dimmable ?

Tout le monde a l’habitude de voir l’ampoule classique actionnée par un variateur afin d’augmenter ou d’atténuer l’intensité de la lumière dans une pièce. Une lampe LED fonctionne différemment de ces lampes à incandescence. Si elle était raccordée à un interrupteur variateur, la lumière scintillerait ou brillerait par intervalle, ou encore l'ampoule serait endommagée au fur et à mesure des clignotements.

Pour pallier ce problème, les fabricants ont conçu l’ampoule LED dimmable, connue sous le nom de dimmer LED. Elle est différenciable grâce à un pictogramme sur l’emballage, avec les inscriptions « dimmable » et « 0 % - 100 % » qui indique la tolérance aux variations de tension.

Comment choisir une ampoule LED dimmable ?

Pour tout changement vers la lampe LED dimmable, il est avant tout nécessaire de vérifier certains points, dont le voltage qui peut être de 230 V ou de 12-24 V et le nombre de dimmer LED à connecter au variateur. Un autre point est également important, celui de la superficie de la pièce à illuminer. La puissance nécessaire est déterminée en fonction de celle-ci. En effet, pour une chambre de 15 m², il faut prévoir deux dimmer LED de 5 W, soit l’équivalent de deux ampoules classiques de 50 W.

Par ailleurs, le « driver » est également un élément important. Contrairement à une lampe halogène, une dimmer LED peut être pourvue de deux sortes de metteurs en code : le contrôle de phase ou le contrôle de phase inversé. Pour le premier, seul un variateur R ou RL est compatible. Pour le second, il faut un autre de type RC ou RLC.