espaceampouleled


L'ampoule LED de luminothérapie 



La luminothérapie est un traitement médical à portée physiologique et psychologie. Elle fait appel aux lampes pour traiter les situations de dépression durant l’hiver. Actuellement, grâce à des recherches menées par des scientifiques japonais, il est désormais possible de bénéficier chez soi d’une lumière proche qualitativement de celle du soleil.

La LED : solution d’avenir pour l’éclairage

La LED est un dispositif mis au point dans les années 2000. Elle est constituée de diodes électroluminescentes émettant de la lumière grâce à l’électricité. Actuellement, plusieurs variantes sont proposées allant de la LED verte au rouge.

Mais la luminothérapie utilise plutôt celle qui projette de la lumière de teinte blanche. Cette dernière a été élaborée à partir de la LED bleue, une invention de trois chercheurs japonais qui ont été honorés par un Prix Nobel de Physique pour cette découverte.

L’ampoule LED de luminothérapie est à base de diodes électroluminescentes émettant une lumière très similaire au rayonnement solaire. Cette faculté de reproduire un spectre proche de celui du soleil est très utile dans le traitement des troubles dépressifs lors de l’hiver et des problèmes de peau.

La LED de luminothérapie : un spectre presque naturel

Grâce à l’émission par une ampoule LED de la lumière blanche, il est maintenant possible de bénéficier d’un spectre égalant presque celui du soleil. Les ampoules LED de luminothérapie, aussi appelées ampoules LED plein spectre, ont une teinte de 4000 K et un IRC (Indice de Rendu de Couleur) allant au-delà de 90, sachant que celui du soleil est de 100.

En luminothérapie, un IRC supérieur à 80 est déjà suffisant pour traiter les maladies de la peau comme les dermatoses ou les troubles psychiques tels que la dépression saisonnière, la fatigue, le blues de l’hiver et bien d’autres encore.

En ce sens, l’ampoule LED de luminothérapie est une solution thérapeutique d’intérieur permettant de pallier le manque de rayonnement solaire durant la saison froide et les conséquences médicales qui s’en suivent tout en économisant sur l’électricité.