Eclairage de secours

Eclairage de secours



Les bâtiments recevant beaucoup de personnes types lieux de travail, magasins, administrations, établissements de soins, piscines, résidences pour personnes âgées, ou alors des immeubles d'habitation ou de grande hauteur, doivent posséder des systèmes de sécurité obligatoire.
Pour éviter tout mouvements de panique ou procéder à une évacuation efficace et rapide, il est nécessaire d'avoir un ensemble de système lumineux appelé éclairage de secours.

Composé de différents éléments, cet éclairage de sécurité doit venir se substituer à l'éclairage dit principal et normal ainsi qu'à celui de remplacement alimenté par un groupe électrogène par exemple. Une évacuation sera rendue plus simple et les manipulations dangereuses pourront continué à être réalisées.

Différents types d'éclairage de sécurité



Deux éclairages doivent être mis en place. Ces deux principes doivent soit être des blocs autonomes, soit des éclairages disposés dans des luminaires et reliés à des accumulateurs.
Ces deux systèmes sont appelés éclairage d'évacuation (ou balisage ou encore signalisation de sécurité) et éclairage d'ambiance (ou anti-panique).

  • Eclairage d'évacuation :
Egalement appelé balisage , cet éclairage de secours indique le chemin le plus court et le plus sécurisé vers la sortie. Ces foyers lumineux indiquent les obstacles ainsi que les changements de direction. Il doit y avoir un espace de 15 mètres maximum entre chaque bloc. Ce balisage est obligatoire pour les locaux dont la surface est supérieure à 300m² à l'étage et au rez-de-chaussée et 100m² en sous-sol. Obligatoire également pour les lieux accueillant minimum 50 personnes. L'intensité lumineuse de ces balises doit être au moins égale à 45 lumens.

  • Eclairage anti-panique :
Cette lumière est essentielle pour conserver une visibilité correcte et suffisante. Elle correspond à l'éclairage d'ambiance permettant de ne pas avoir pour seule lueur, l'éclairage des balisages. Cette précaution assure d'éviter les chutes, les blessures liées à un mouvement de foules, les crises de panique qui pourraient ralentir l'évacuation.
Il est obligatoire pour les locaux accueillant 100 personnes à l'étage et au rez-de-chaussée et 50 personnes en sous-sol.
Pour l'obtention d'un éclairage suffisant, il est nécessaire que le flux lumineux soit d'au-moins 5 lumens par mètre carré.
Malgré la surface d'une pièce, le nombre de foyers lumineux ne doit pas être inférieur à 2. Pour les grands espaces, la distance entre 2 blocs lumineux doit correspondre à 4 fois la hauteur d'installation maximale.
Exemple de bloc correspondant à un éclairage anti-panique : bloc de secours autonome, 60 lm, non permanent.

Informations présentes sur les blocs de secours


informations bloc autonome
Sur les éclairages de sécurité, différentes informations peuvent figurées sur les blocs :
XZ , 0123456, ABCD, X60

X= bloc autonome
Z= alimenté par une source centrale

0= non permanent
1= permanent
2= mixte non permanent
3= mixte permanent
4= composé non permanent
5= composé permanent
6= satellite

A= dispositif de vérification incorporé
B= mis en état de repos à distance incorporé
C= mis en état de neutralisation incorporé
D= luminaire pour emplacement

X60= 1 heure d'autonomie

Toutes ces informations vous permettront de vous équiper avec des appareils adaptés à vos locaux et répondant aux normes.

La sécurité est obligatoire dans tous les bâtiments que ce soit dans les habitations avec les détecteurs de fumée par exemple, ou les lieux de travail ou recevant du public. L'éclairage de secours permet de conserver un minimum de lumière afin de procéder rapidement aux évacuations ou de terminer les tâches dangereuses en toute sécurité. Différents équipements existent comme les balises lumineuses, les blocs autonomes...